Un lendemain motivant

Le lendemain de cette première journée d’effort j’ai ressenti des douleurs musculaires comme jamais.
Mais il faut que tu saches que ces douleurs étaient les meilleures de ma vie !
En effet, la musculation a ce côté un peu “sado” 🙂

Certes, j’avais l’extérieur des pectoraux ainsi que les bras qui me faisaient mal mais, lorsque tu ressens ce type de douleur, tu te dis que tu as bien travaillé la veille, que tes muscles commencent à prendre et crois moi… Ça fait un bien fou !

J’ai alors passé la journée à me dire que je m’y remettrai dès que je rentrerai du travail et que je recommencerai tous les soirs.

C’était une erreur…
En effet, j’ai appris que lorsque l’on travaille un muscle, il faut attendre au minimum 48h avant de le solliciter à nouveau car sinon:

– On augmente le risque de blessure
– Le muscle n’a pas le temps de se reconstruire correctement (Fibre musculaire pour être plus précis) et dans ce cas le muscle travaillera tout de même mais la progression sera plus lente.

 

L’autre erreur concernait le type d’exercice !

Ce n’était pas assez varié et, de ce fait, je ne musclais pas chaque partie de mon corps.
On voyait que quelque chose n’allait pas… Il n’y avait pas d’homogénéité !

 

J’ai alors varié les exercices afin de faire travailler un maximum de muscles.

Je voyais rapidement mon corps changer !

Et, crois moi, c’est vraiment plaisant de se voir évoluer et surtout de voir ce complexe de maigreur s’envolait au fur et à mesure des jours qui passent.

La musculation était alors rapidement devenu une drogue.

Pourquoi? Parce que tu vois ton corps changer et surtout parce que tu vois enfin le bout du tunnel !